Recommander Imprimer

Une seconde inhumation pour Baudouin Ier et Radbod II

Le 9 mai prochain, à l'issue de l'Eucharistie du 850e anniversaire de la Dédicace de la cathédrale de Tournai, deux anciens évêques seront réinhumés dans la cathédrale.

Tombe de Mgr Baudouin Photo Guy Focant SPW AWaP
36e évêque de Noyon-Tournai, Baudouin Ier fut à la tête du diocèse de 1044/1045 à 1068. Sa tombe avait été découverte en décembre 2006 à l'entrée de la nef romane, à l'extrémité du transept, lors des fouilles dans la cathédrale. Cet évêque fut le premier à demander au pape la séparation des diocèses de Tournai et de Noyon, ce qui n'arrivera qu'en 1146.

Dans son homélie lors du Jubilé du XIIe centenaire du Chapitre Cathédral, le 14 mai 2017, Mgr Harpigny disait : « Avant la séparation de Tournai et de Noyon, les évêques avaient une charge pratiquement incompréhensible quand on la compare avec celle exprimée par le Concile Vatican II. Ainsi,
Baudouin, évêque de 1044 à 1068, fait partie du conseil royal et de la garde rapprochée du Roi de France Henri Ier. Il est un relais du recrutement de l'armée royale et se charge à l'occasion de la garde de prisonniers politiques. Il accompagne le jeune Roi Philippe Ier au moment de son sacre à Reims, en 1059. Il fait partie de la suite des archevêques de Reims et fonde, dans le diocèse de Tournai, la collégiale de Harelbeke ; il consacre la nouvelle église Saint-Pierre à Lille et la nouvelle abbatiale Saint-Pierre à Gand. »

La sépulture de cet Evêque fut facilement identifiable grâce à une inscription dans la tombe. Autour de lui, les archéologues ont retrouvé des gants, des morceaux de tissu, un anneau et une crosse épiscopale funéraire en bois. Les fouilles archéologiques ont permis aux chercheurs de découvrir que l'édifice dans lequel il avait été inhumé était celui qui a été bâti au cours de l'An Mil.

C'est sous son épiscopat que les reliques de saint Eleuthère, jusqu'alors réputées conservées à Blandain, ont été transférées à la Cathédrale de Tournai vers 1064. Elles y ont remplacé celles de saint Nicaise, probablement perdues lors de l'incendie de la cathédrale quelques années auparavant.

Baudouin Ier est décédé le 28 avril 1068. La date de son décès est connue grâce à l'obit annuel autrefois célébré à la cathédrale et dans différents lieux du diocèse de Noyon-Tournai, le 28 avril, anniversaire de sa mort.

Une sépulture difficile à identifier

Tombe de Mgr Radbod II Photo Guy Focant SPW AWaP

Son successeur, Radbod II, a siégé pendant trente ans comme évêque de Noyon-Tournai, de 1068 à 1098. Sa tombe fut retrouvée en novembre 2007, à quelques pas de celle de son prédécesseur.

« Radbod II, évêque de 1068 à 1098, n'est pas, comme Baudouin, un homme d'Etat attaché au Roi de France, mais un pasteur qui n'a pas cessé de reconnaître les reliques dans son diocèse et de rédiger des oeuvres littéraires et spirituelles. C'est à lui que nous devons la procession de Tournai, dont la première sortie est de 1092. Au début des années 1090 surgit une crise à la Cathédrale de Tournai. Un tiers des chanoines veut vivre autrement de l'Evangile, sous la conduite de l'écolâtre Odon. Réfugiés à Noyon, les chanoines sont rappelés par l'évêque Radbod II, qui leur assigne un lieu aux abords de la ville de Tournai. C'est la naissance de l'abbaye bénédictine Saint-Martin. » racontait Mgr Harpigny lors de son homélie du 14 mai 2017.

Ces deux évêques étaient ensevelis dans la cathédrale du 11e siècle, qui a précédé celle qui s'élève aujourd'hui au coeur de Tournai. Si Baudouin Ier fut rapidement identifié, l'identité de son voisin fut plus complexe à établir. Au moment de son exhumation, les chercheurs hésitaient entre Hughes, qui fut le prédécesseur de Baudouin et siégea de 1030 à 1044, et Radbod II. Aujourd'hui, son identité ne semble plus faire de doute.

Tombe de Mgr Baudouin detail Photo Guy Focant SPW AWaP
15 ans après : un retour dans une autre cathédrale

Près de quinze ans après la découverte de leurs tombes, les deux évêques rejoindront la Cathédrale actuelle pour y être inhumés, le 9 mai prochain, à l'issue de la messe de la Dédicace. En raison des mesures sanitaires en vigueur, il ne s'agira pas d'une réinhumation en grande pompe mais en petit comité.

Notre évêque, Mgr Harpigny, nous raconte leur parcours depuis leur exhumation : « Les dépouilles mortelles épiscopales ont été envoyées dans un laboratoire pour étude scientifique. Elles ont été rendues à la Fabrique d'Eglise dans deux boîtes en bois. Les boîtes ont été déposées dans une cave à l'évêché, en attendant une réinhumation. Or, les autorités qui ont en charge la restauration de la Cathédrale ne voulaient pas creuser deux nouvelles tombes pour ces deux évêques. Les deux boîtes en bois ont été déposées en un lieu discret à la Cathédrale. Après avoir découvert la tombe de Mgr Labis, évêque de 1835 à 1872, les autorités ont accepté qu'on dépose les deux évêques du XIe siècle près du cercueil de Mgr Labis. Ce sera fait le 9 mai 2021 dans l'après-midi. Les dépouilles mortelles seront déposées, chacune, dans un cercueil neuf ».

Baudouin Ier et Radbod II laisseront cependant une autre trace dans la mémoire des Tournaisiens mais aussi au Trésor de la Cathédrale, où plusieurs objets retrouvés dans leurs caveaux seront exposés. Parmi eux se trouveront les anneaux des deux évêques, comme l'explique Mgr Harpigny : « Les anneaux de crosse et autres insignes épiscopaux ont été emportés par le représentant de la Province de Hainaut et déposés au siège de la Province. Une procédure est en cours pour les intégrer au Trésor de la Cathédrale. La Province est, en effet, propriétaire de la Cathédrale et a un " droit " sur tout ce qu'on trouve en sous-sol... »

Pour rappel :

Dimanche 9 mai à 15h : Jubilé des 850 ans de la Dédicace de la Cathédrale et inhumation de Baudouin (1045-1068) et de Radbod II (1068-1098), évêques de Tournai et de Noyon, en la Cathédrale. La célébration sera retransmise sur NoTélé.

Marie Lebailly
Photos : Guy Focant © SPW-AWaP, avec son aimable autorisation


Sources

BOUSSEMART Etienne, « Le tombeau de Baudouin Ier exhumé », in Le Courrier de l'Escaut, 14 décembre 2006, p. 21

BOUSSEMART Etienne, « A-t-on retrouvé Hughes ou Radbod II ? » in Le Courrier de l'Escaut, 1er décembre 2007 [en ligne] – Consulté le 23 février 2021

BRULET Raymond (dir.), La cathédrale de Tournai à choeur ouvert, Carnet du Patrimoine, 124, Namur, 2014, 64p.

BRULET Raymond, « Sous la cathédrale : l'Histoire ! » in Bulletin de l'asbl Pasquier-Grenier, n°91, décembre 2007, pp. 13-17

DURIEUX Sandra, « Une dépouille du 11e siècle » in La Libre Belgique, 14 décembre 2006 [en ligne] – Consulté le 23 février 2021

HARPIGNY Guy, « Homélie du Jubilé du XIIe Centenaire du Chapitre Cathédral - Cathédrale - 14 mai 2017 », 

PYCKE Jacques, « Hugues ou Radbod II ? Les archives permettent-elles d'identifier l'évêque du 11e siècle dont la sépulture a été découverte lors des fouilles de 2007 dans la Cathédrale de Tournai ? » in Bulletin de l'asbl Pasquier-Grenier, n°101, 2010, pp. 5-10

PYCKE Jacques, « Quid de Baudouin ? » in Bulletin de l'asbl Pasquier-Grenier, n°88, 2007, pp. 15-17

VALÉE Alexandre, « Tournai : Découverte archéologique majeure sous la cathédrale : L'évêque repose depuis 1068 » in Le Soir, 14 décembre 2006 [en ligne] – Consulté le 23 février 2021

Merci à Michel Amand Jacques, des Amis de la Cathédrale, et Raymond Brulet, Professeur émérite de l'UCLouvain, pour leur aide précieuse.

 

  • Créé par
    Diocèse de Tournai

Agenda

A vivre cette semaine
Voir tout l'agenda
Vivre l’année ignatienne
samedi 30 octobre 2021
Une année ignatienne s'est ouverte le 20 mai 2021, jour du 500e anniversaire de la blessure d'Ignac...
Sur KTO cette semaine
vendredi 29 octobre 2021